La plus belle chose.

par Navo

C’était tout simplement la plus belle chose. Voilà ce qu’il s’était dit la première fois qu’il l’avait vue. C’en était presque douloureux de savoir qu’elle avait été là, quelque part, tout ce temps, à faire des trucs sans lui, à vivre sa vie sans lui, à être la plus belle chose, juste comme ça, sans bruit.
Ce sentiment ne l’avait jamais quitté depuis. Il était plein de gratitude pour ça. Et être plein de gratitude quand on ne croit en personne au-dessus de soi, ça fait bizarre. Surtout quand cette personne à laquelle on ne croit pas, à laquelle on ne rend pas hommage, cette non-personne passe son temps à nous offrir des cadeaux. Parfois plus qu’à ceux qui la prient chaque jour.
Le dernier cadeau en date, c’était celui-là : croiser la plus belle chose.
Il y a des choses qu’on ne souhaite pas posséder. Il y a des choses qui seraient moins belles si elles étaient contraintes, retenues, cadenassées. Elle était de ces choses et c’était parfait.
Finalement, elle était le rire. Depuis toujours, on la connaît l’histoire, le bleu pétrole au fond du coeur, l’absence de sens, le gros tas de tristesse enfouie au creu du bide. Et ce qu’on en fait. Comment on tient ? Et depuis toujours, on la connaît la tactique, on rit. Le rire, c’est la fleur sur le tas de fumier, c’est ce qui fait que ça vaut le coup malgré tout. Et soudain, elle, la plus belle chose, c’était comme un rire. Ça valait le coup.

Ce matin, quand il s’est réveillé, quelque chose était différent. Il a mis quelques temps à comprendre quoi, alors que c’était évident : il n’y avait pas de lumière. Rien n’entrait dans la chambre, à travers les carreaux. Il alla vérifier l’heure sur tous les objets possibles. Il était 11h du matin. Une fois dehors, rien ne s’arrangea.
Il n’y avait plus de Soleil.

Les rues étaient vides, tout était fermé, comme annulé. Plus aucun humain, pas un chant d’oiseau, pas un bruit de ville. Tout était noir. Il n’y avait plus rien.

C’était bien le temps que ça a duré, pensa-t-il.

Il n’avait pas faim. Ni chaud, ni froid. Ni sommeil, ni envie. Il erra dans les rues désertes à l’infini.

Il oublia de rire.